La presse en parle : Dordogne : de la truffe au menu de Noël d’une cantine scolaire !

Les enfants de l’école de Savignac les Eglises en Dordogne ont beaucoup de chance : pour leur repas de Noël, ce vendredi, ils vont avoir droit à de la purée aux truffes. Le groupement de trufficulteurs de Saint Pantaly d’Excideuil a offert 300 grammes de diamant noir.

le cuisinier de l ecole lui meme trufficulteur presente des brisures de truffe a luna 5 ans @ radio france antoine balandra - JPEG - 66.3 ko
le cuisinier de l ecole lui meme trufficulteur presente des brisures de truffe a luna 5 ans @ radio france antoine balandra

Savignac-les-Églises, France

Des truffes à la cantine ! Vous ne rêvez pas… Cela existe vraiment. Ce vendredi 22 décembre, les 70 élèves qui déjeunent à la cantine de Savignac-les-Eglises, 1000 habitants, en Périgord vert vont avoir droit à un repas de Noël exceptionnel.

Au menu : briques chèvres miel, aiguillettes de canard sauce périgourdine et purée truffée. Autrement dit, à la truffe. C’est le groupement des trufficulteurs de Saint-Pantaly d’Excideuil en Périgord qui offre pour la deuxième année 300 grammes de truffes.

la truffe noire @ radio france erika vachon - JPEG - 40.1 ko
la truffe noire @ radio france erika vachon

Soit l’équivalent de 300 euros quand même au cours moyen. Et ne croyez pas que les élèves n’apprécient pas la truffe. Bien au contraire. Car dans cette école, tout un projet pédagogique est monté autour de l’alimentation.

Des truffières ont été plantées autour du bâtiment, des ateliers sur le thème du jardin ont été créés. La cantine est à 30% bio et utilise des produits locaux issus de l’agriculture raisonnée (locale). C’est donc la deuxième fois que l’école fait goûter de la truffe aux élèves et le cuisinier, Jean-Paul Allegros, qui est lui-même trufficulteur, vante les vertus éducatives de ce test gustatif auprès des enfants :

« Il y a deux ans, je leur ai fait 300 grammes de truffes, ils ont touché, on leur en a parlé, j’ai été très surpris, plus de la moitié des élèves adoraient » dit-il

Et c’est vrai que les enfants semblent plutôt apprécier :

« Les truffes c’est comme des champignons, mais pas tout à fait pareil » dit Luna, 5 ans. « Moi j’aime les truffes en purée, mais pas quand il y a de gros bouts » dit Jade, 7 ans.

Expérience à étendre

Xavier Montet, le président du groupement des trufficulteurs de Saint Pantaly d’Excideuil, qui offre les truffes, explique ne pas avoir hésité une seconde :

le cuisinier avec les enfants dans la cantine @ radio france antoine balandra - JPEG - 82.2 ko
le cuisinier avec les enfants dans la cantine @ radio france antoine balandra

« Ca nous paraît normal, il faut que l’on puisse transmettre notre culture, le goût de la truffe, et la gastronomie… On est presque en train de mycorhizer les jeunes enfants pour que la trufficulture ne s’arrête jamais » dit-il

Et le groupement des trufficulteurs de Saint Pantaly d’Excideuil voudrait maintenant étendre l’initiative à l’école internationale hôtelière de Savignac-les-Eglises, pour faire découvrir le produit aux étudiants.

mercredi 20 décembre 2017 à 6:22
Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord et France Bleu

source : France Bleu