L’église Saint-Martin

L’église Saint-Martin de Savignac-les-Églises possède des origines médiévales.

Église Saint-Martin

L'églises Saint-Martin
L’églises Saint-Martin

L’église Saint-Martin de Savignac-les-Églises possède des origines médiévales. Elle connait ensuite plusieurs remaniement et agrandissement qui modifient complètement son allure.

Bien que la porte de l’église Saint-Martin ait été construite au XIVe siècle, le mur qui donne sur l’impasse fait penser à une origine de l’édifice qui remonterait au XIIe siècle. Cependant, l’existence de l’église n’est attestée par des documents qu’au XVIe siècle. On sait également qu’à cette époque elle souffre des attaques des troupes de Coligny lors des guerres de Religion.

Le plan de cette église est particulier. À la droite de la nef, une large chapelle latérale est accolée au XIXe siècle. Ces deux parties sont accessibles par deux portes distinctes, placées sous des voussures brisées. À l’occasion de cet agrandissement, on découvre des cercueils sur l’emplacement de ce qui était le cimetière.

Un clocher se dresse au-dessus de la nef principale en prenant appui sur le grand arc de décharge en plein cintre. Sa reconstruction cause de nombreux problèmes au XIXe siècle. En effet, vingt-cinq ans se sont écoulés entre la décision de sa reconstruction et son inauguration.

À l’intérieur de l’église Saint-Martin, un vitrail du XIXe siècle donne un aperçu des quatre édifices religieux de Savignac-les Églises : la chapelle de la Peytelie, l’église Saint-Privat, la chapelle Saint-Christophe et l’église Saint-Martin.

Clef de voûte de l’église Saint-Martin

La clef de voûte
La clef de voûte

La clef de voûte de l’église Saint-Martin de Savignac-les-Eglises évoque les rapports de force qui existent entre la noblesse et le clergé.

La clef de voûte de l’église Saint-Martin de Savignac-les-Églises est située dans la nef de l’édifice. Elle orne d’une voûte quadripartite teintée d’azur, dont les nervures sont peintes de motifs d’inspiration végétale de couleur ocre sur rouge.

Au croisement des deux nervures, la clef comporte un médaillon de forme circulaire. Le fond est composé de bandes d’or sur fond d’azur, sur lequel est disposé un blason comportant trois lions d’or sur fond rouge.

Un bandeau occupe le pourtour du médaillon et comporte la formule suivante : « Guy Ier, Vicomte de Limoges, père de Richard, abbé de Tourtoirac », ainsi que la date 1025. L’église de Savignac-les-Églises dépendait en effet de cette abbaye, fondée par Guy 1er en 1025. Il aurait été contraint à cette fondation par le pape Sylvestre II, afin d’expier la séquestration de l’évêque de Périgueux Arnaud de Vitabre.

Cette clef de voûte de l’église Saint-Martin rattache l’histoire de cette église à l’histoire ecclésiastique de cette région.

Retable de l’église Saint-Martin

Retable de l'église Saint-Martin
Retable de l’église Saint-Martin

Le retable de l’église Saint-Martin de Savignac-les-Eglises offre une représentation classique de la Vierge et de son fils Jésus.

Le retable est une structure de bois située derrière le maître autel. Élément de plus en plus imposant à partir du XVe siècle, des figures bibliques y sont figurées par la peinture ou la sculpture.

De style rocaille, le retable de l’église Saint-Martin de Savignac-les-Églises date du XVIIIe siècle et comporte une structure assez simple. Il est encadré par deux colonnes torses comportant des ornementations végétales peintes et surmontées de chapiteaux dorés. Une statue peinte d’une Vierge à l’Enfant est disposée en son centre. Elle présente deux angelots à ses pieds. Enfin, le retable est surmonté d’un fronton semi-circulaire qui comporte également des ornementations végétales dorées.

Tableau de l’église Saint-Martin

Tableau de l'église Saint-Martin
Tableau de l’église Saint-Martin

Le tableau de l’église Saint-Martin de Savignac-les-Eglises présente de nombreux détails et personnages sacrés évoquant la scène de la Visitation.

Si beaucoup de tableaux de scènes religieuses contenus dans les églises ont été transférés dans les musées à partir de la Révolution, certains édifices religieux en conservent quelques-uns. Ainsi, l’église Saint-Martin abrite une intéressante huile sur toile.

On y voit deux femmes proches, aux tuniques colorées, celle de droite dans les tons ocre et bleu pâle, et celle de gauche, bleue et rose vif. Ces femmes semblent converser. À la gauche du tableau, derrière elles, se trouvent deux autres femmes, bien couvertes avec des tuniques plus ternes. Elles ont les mains jointes et regardent la scène. Au second plan, on aperçoit deux hommes en discussion devant des bâtiments sombres. Enfin, au dernier plan, se trouve un village auquel on accède par un chemin.

Cette scène est très probablement une Visitation, car l’accent est mis sur les deux femmes du premier plan : Marie alors enceinte et sa cousine Élisabeth, mère de Jean-Baptiste, dont l’un des attributs est le capuchon. Depuis le Moyen Âge, les deux femmes sont représentées en train de s’embrasser. Les deux autres femmes sont certainement des servantes. La scène se situe en plein air, devant la maison d’Élisabeth.

La Visitation fait partie du culte de Marie, mais plus rarement de celui du Christ, ce qui fait de ce tableau de l’église de Savignac-les-Églises une œuvre précieuse.