Culture local et patrimoine

Lieux et monuments

  • Ruines d’implantation et d’habitat gaulois sur la rive de l’Isle.
  • Substruction d’un moulin du VIe siècle au « gué de la Peytelie ».
  • Base de l’église paroissiale Saint-Martin datant du XIe siècle (pisé dans l’oratoire), église rebâtie lors des guerres de religion (vers 1570).
  • Ruines et chœur de la chapelle Saint-Christophe du XIIe siècle au cœur d’un ancien cimetière déménagé en 1904 et devenu parc d’agrément. L’entrée dans le parc se fait en passant sous un bas-relief du XIIIe siècle représentant une crucifixion. Cette sculpture est classée monument historique au titre d’objet depuis 1954.
  • Chapelle du manoir de PeytelieChapelle de la Peytelie du XVIIe siècle.
  • Nombreux cluzeaux et cabanes de pierre avec deux circuits de randonnée fléchés depuis la place de l’Église.
  • Faune et flore du causse périgordin avec espèces autochtones d’orchidées.
  • Jardin public avec coin pique-nique, jeux pour enfants et zone de baignade dans l’Isle, le long d’un chemin ombragé.
  • Le clocher de l’église Saint-Martin.
  • Le plafond du chœur de l’église.
  • Les ruines de la chapelle Saint-Christophe.
  • Le portail d’accès au jardin de la chapelle.
  • Clé de voûte du chœur de l’église Saint-Martin.

Patrimoine naturel

Hormis la plaine de l’Isle qui s’étend de 200 mètres à un kilomètre de large suivant les sites, le territoire communal est composé de deux causses de part et d’autre de la rivière.

Ces deux zones calcaires boisées sont classées comme zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF), principalement pour leur flore spécifique :

  • le causse de Savignac28,29 représente plus de la moitié du territoire communal du sud-ouest jusqu’au nord ;
  • le causse de Cubjac30,31 s’étend au sud-est de la commune, sur près de 20 % de sa superficie.

Héraldique

À droite, le blason de la famille du Chaylard.

Les armes de Savignac-les-Églises se blasonnent ainsi : « Tranché, au 1er, d’azur au portail d’église au clocher mur d’argent ouvert et maçonné de sable, au 2nd, de pourpre au portail d’église sommé d’un clocher couvert d’une flèche senestré d’un contre mur déclinant d’argent ouvert et maçonné de sable, au filet d’or brochant sur la partition. »

Ce blason a été réalisé au cours du mandat du maire Jacques Mougnaud, la commune n’ayant pas d’armoiries historiques propres mises à part celles de ses seigneurs. Une maxime était jointe sur le filet : Plaisance je fus, plaisante je reste. Celle-ci se référait à l’ouvrage Le Périgord illustré, écrit par l’Abbé Audierne, conservateur des monuments de la Dordogne, qui mentionnait que « Plaisance » était l’ancien nom d’une partie du bourg36. Il est à noter que des héraldistes se sont offusqués de cette mode des armoiries jugées trop descriptives puisque les deux églises étaient citées dans le blasonnement.

Auparavant étaient souvent utilisées les armoiries de la famille du Chaylard37 qui se blasonnent ainsi : « d’azur, à deux tours rangées d’argent, maçonnées de sable ; en cœur, un vol d’émerillon d’or ». Ce blason est représenté dans le chœur de l’église Saint-Martin en septième position sur la gauche.

Savignac les Églises est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

De 1790 à 2015, la commune était le chef-lieu du canton de Savignac les Églises.

Géographie

L’Isle en aval de la RD 68.

Incluse dans l’aire urbaine de Périgueux1, et chef lieu de canton, la commune de Savignac-les-Églises est traversée d’est au sud par l’Isle, principal affluent de la Dordogne. Son altitude minimale, 105 mètres, se situe au sud, là où l’Isle quitte la commune pour entrer sur celle de Saint Vincent sur l’Isle. L’altitude maximale, 234 mètres, se trouve à l’extrême sud-est, à quelques dizaines de mètres de la limite avec la commune de La Boissière d’Ans, sur les hauteurs qui séparent les vallées de l’Isle et de l’Auvézère.

Le bourg de Savignac, établi sur la rive droite de l’Isle, est situé, en distances orthodromiques, 13 kilomètres au sud-ouest d’Excideuil et 18 kilomètres au nord-est de Périgueux, au croisement des routes départementales 4, 68 et 705 (l’ancienne route nationale 705).

La commune est également desservie au nord par la route départementale 74.

Toponymie

Le nom de la commune provient du nom d’un personnage d’origine gallo-romane, Sabinius, suivi du suffixe -acum, indiquant le « domaine de Sabinius ». La seconde partie du nom correspond au village établi autour des deux églises médiévales du lieu.

En occitan, la commune porte le nom de Savinhac de las Gleisas3.